A la fin un peu de temps pour mettre une chose sur mon journal. On travail du matin au soir, de lundi au samedi pour nos Mamans vulnérables, nos Mamans violées. Une connexion d’internet se trouve dans mon bureau mais à cause de beaucoup de travail je n’arrive pas de naviguer sur notre site Worldpulse et à la maison pas de connexion. Comment je connais ce site ? J’étais invité par une amie collègue dans le travail pour participer à une formation sur les possibilités de site worldpulse ici à Uvira dans la province de Sud Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo. C’est pendant cette formation que j’ai rencontré notre sœur, bon notre forte sœur Maman Neema. Elle est une femme qui m’inspire dans mon travail à cause de son enthousiasme, sa motivation d’ouvrir une monde pour toute femme, d’ouvrir le monde de l’informatique aux femmes. Maintenant j’avais voyagé à Bukavu et bien sure je devrais visiter Neema dans son bureau. Je rencontre un bon groupe des femmes qui sont sur un portable en train de se former dans l’informatique, en train de se former sur la navigation dans le site worldpulse. Magnifique à voir comment les femmes sont fixées sur l’écran de leur ordinateur. Je suis à Bukavu parce que Neema a arrangé qu’il y aura une grande délégation mondial des femmes de Nation Unies, des femmes de Nobels Womens Initiative à Bukavu pour échanger avec les victimes d’une violence sexuelle, pour échanger avec les coordinatrices des organisations qui travaillent pour et avec ces Mamans/Filles victimes d’une violence sexuelle. Un groupe des victimes vont d’abord suivre un atelier de 2 à 3 jours, dans quel elles seront préparées pour témoigner devant cette délégation mondiale. A la fin de troisième jour un repas sera partagé entre victimes et les femmes de la délégation. Le quatrième jour la délégation aura un entretien avec les coordinatrices des organisations locales. Dans cet entretien les femmes coordinatrices vont témoigner sur le contexte actuel au niveau de la violence sexuelle dans les différents territoires de la province Sud Kivu, sur le fait des changements (positifs et négatifs) depuis qu’elles sont commencées le travail de défense des femmes violées, sur le message que cette délégation des femmes mondiales peut transférer au niveau du Gouvernement Congolaise concernant le traitement judiciaire des acteurs de viol. Ce groupe des coordinatrices se préparera d’abord au niveau de leur territoire, après au niveau provincial avant de rencontrer la délégation. Félicitations à Neema, qui organise, prépare et contacte beaucoup des personnes pour que cette grande rencontre peut terminer dans un grand succès. Aksanti sana Neema la grande !

Comment on this Post

Comments

Merci Nicole de partager cette information avec toute la communauté. C'est une très bonne initiative qui témoigne de l'importance de la question. Ne manquez pas de nous informer de la suite. Je vous remercie aussi pour avoir malgré votre emploi du temps surcharge trouve le temps de vous manifester une fois de plus sur World Pulse. Bon courage pour tout ce que vous faites pour les femmes victimes en RDC.

A plus

Elie