Femmes toutes aux urnes!!!!!!!!!!

Depuis la nuit des temps les femmes portent tous les tords du monde sur leurs dos. Est-ce à tord ou à raison? Les hommes ont même interprété la Sainte Bible dans le livre de la Genèse en disant que : c'est la Femme qui a ouvert la porte au pêcher dans ce monde, au point ou c'est devenu une légende planétaire. Alors n'est ce pas à nous de réparer cet état de chose????

Sur le plan politique pour étayer mon constat, au Cameroun les élections de 2011 pour évoquer seulement  ce cas je parlerai de 2 candidates que j'ai suivi particulièrement. Edith KAH WALLA et Esther DANG, ces dernières n'ont pu réunir 10% de suffrages au 1er tour. Quelle n'a pas été ma désolation.... Cette année-là il y a eu 21 candidats et les hommes étaient majoritaires…. mais quand même la gente féminine en âge de voter constitue tout de même plus de 55% de notre population!!!

Des analystes politiques en parlant d'elles ont conclu que l'une était une jeune activiste qui devait encore faire ses preuves et l'autre (chose qui m'a mise complètement hors de moi jusqu'à l'heure où je vous écris) que sa candidature constituait l'attraction (distraction) des présidentielles de cette année et qu'elle devait "tout" au pouvoir en place qui a fait d’elle ce qu’elle est....Loin de moi l'idée de prouver que les femmes peuvent diriger mieux que les hommes, mais juste de démontrer que nous les femmes nous constituons une véritable force lorsque nous sommes unies et marchons comme un seul ‘’Homme’’.

Où étaient ces femmes des campagnes qui vivent de la terre et qui n'arrivent pas à écouler leurs produits vers les villes, ces femmes au foyer qui sont martyrisées par leurs conjoints et qui n'arrivent pas à faire entendre leur voix, ces femmes instruites qui sont pourtant dominée dans les lieux de service par les hommes qui occupent tous les postes stratégiques? Elles se sont abstenues où pire elles sont allées voter des leaders ''hommes'' qui leur font du charme uniquement pour être élus et après les oublient. N'auraient-elles pas mieux fait de hisser l'une de leurs sœurs à la magistrature suprême, elle qui comprendrait et résolverait leurs problèmes car étant elle-même fabriquée dans le même moule et étant plus sensible? 

Femmes ! Pourquoi avons-nous peur du changement!!! N'avons nous pas confiance en nos sœurs, en nos capacités à implémenter une nouvelle dynamique susceptible de changer les choses et de rendre ce monde meilleur!!!

Regardez dans nos services… difficilement les femmes arrivent à élaborer quelque chose de constructif.  Des rivalités et des inimitiés futiles naissent entre elles.

_ On verra qui a la plus belle robe aujourd'hui, le plus grand ceci ou la plus belle coiffure qui sera la plus cotée auprès du boss... Si l'une d'elle est promise pour un poste c'est sa propre sœur qui viendra faire un rapport accablant afin d'entraver à sa promotion!!!! Et après on s'étonne que les postes de décisions nous passent sous le nez, car en agissant de la sorte on se tire soi-même une balle dans le pied! Les hommes en riant de notre petitesse d'esprit, nous prennent véritablement pour des êtres inférieurs, des palabreuses, "Le sexe faible".

Ne nous confinons pas dans ce rôle que la société misogyne nous impose et dans lequel nous nous complaisons. Bougeons les choses quand elles ne nous conviennent pas! Osons dire ce que nous pensons tout haut ; et qui le dira mieux si ce n'est nous même.

Ne restons pas attentistes, dans un monde ou les autres décident de notre sort! Si Dieu a mis en tout être humain des DONS, combien de fois les Femmes qui ont la faculté de tout faire. Nous assumons aussi bien devant les fourneaux que devant des gros engins mécaniques....

Changer le monde est de notre ressort et ne pas le faire maintenant fera de nous les coupables aux yeux des populations futures. 

Au combat Mes sœurs du monde tout entier et lavons notre honneur.

Comments

Merci beaucop ma seour Sandy,Je suis tres ravis  de voir les femmes qui veulent soutenir les autres!Continuer le bon travail.Bisou

"I don`t just want to tell stories,I want to change stories"

Chi Yvonne Leina