La violence faite à la femme, l'éducation de la jeune fille et la mortalité maternelle

ANNE CHIRUME
Posted May 25, 2015 from Democratic Republic of the Congo

A vrai dire, l'analphabétisme de la femme ainsi que de la jeune fille reste un réel frein au développement de notre société, dans la mesure où c'est la femme qui joue un rôle déterminant dans l'éducation de la jeunesse.

Pour le moment, notre pays connait un sérieux problème de leadership dans la mesure où l'instruction de la femme a été longtemps reléguée à l'arrière plan, au ragard des stastistiques des filles inscrites et celles qui arivent au terme du cycle primaire.

En effet, notre coutume accorde moins d'importance à l'instruction de la femme, alléguant que la place de la femme c’est à la cuisine et que seuls les hommes peuvent s’occuper des questions importantes qui touchent la société.

Le travail de sensibilisation réalisé par les ONG impliquées dans la thématique relative à l’équité entre genres, ont permis aux femmes de prendre conscience de leur situation, de sorte que les cycles d'enseignement primaire, secondaire et même supérieur sont envahis par ces dernières, qui veulent mordicus décrocher des titres scolaires.

A coté de l'enseignement classique, émergent des cercles d'alphabétisation à l'intention de toutes ces laissées pour compte, qui les permettent déjà d'intégrer les comités de gestion des certaines organisations à la base.

Dans certains milieux où intervient Panzi Foundation, les apprenantes s’organisent pour prendre en charge les alphabétiseurs au moyen des produits issus de leurs champs. Il s’agit principalement des agricultrices évoluant dans les milieux ruraux.

Nous observons que les parents tiennent de plus en plus à l’instruction de leurs enfants, peu importe leur sexe, en dépit de leurs conditions socioéconomiques difficiles. La petite fille apprend à se battre à côté de son frère et c’est elle curieusement qui prend le devant en se classant en ordre utile.

Par rapport aux enjeux politiques, fortes de la constitution qui prévoit une participation politique paritaire, les femmes se préparent à affronter les hommes à tous les niveaux, à l’occasion des élections prévues pour cette année. Des messages sont destinés aux populations pour qu'elles élisent pour les femmes. En parcourant notre rrécente histoire politique émaillée des crises mulitformes,les femmes ont prouvé noir sur blanc de quoi elles en étaient capables.

En effet, les femmes congolaises en générale et celles de l'Est en particulier ont inlassablement travaillé pour nourrir les ménages pendant les moments difficiles de crise économique. Elles ont travaillé pour l'émergence de la démocratie et de la paix, elles se sont liguées pour la promotion des droits humains...

Nous estimons pour ce la qu'il y a mille et une raisons pour que les femmes pénètrent les sphères de prise des décisions, participent à la reconstruction post conflit.

Nous y croyons et nous nous y engageons.

The Path to Participation Initiative from World Pulse and No Ceilings

Comments 7

Log in or register to post comments
Alyssa Rust
May 27, 2015
May 27, 2015

Dear Anne Chirume,

Thank you so much for sharing this post. I really enjoyed reading about the work that the Panzi Foundation is doing in the DRC in order to give support and increase literacy. The comment you made at the end about how there are thousands of reason for women to be involved in the decision-making process was so powerful. Thanks again for sharing as it is an important topic to bring awareness to and continue to give women support to fight for equality. 

Sincerely, Alyssa Rust 

ANNE CHIRUME
May 29, 2015
May 29, 2015

Hi dear Rust,

Let us thank you for your interest to read our smoll  daily stories, wich concerned our tireless figth. I still to believe that together we remained strong end we will win.

Cordialement votre

Anne  

MWAMINI EVELYNE
Jun 02, 2015
Jun 02, 2015

merci beaucoup Anne ,nous avons l'obligation de faire voir aux hommes que nous sommes leurs semblables et sur ce comme la Déclaration Universelle des Droits de L'homme stipule que nous sommes tous égaux en droits et en liberté ll ne vois pas un intérêt à se taire et garder silence sans arracher notre droit car le Droit ne se négocie pas mais il s'arrache. courage

marcelle

Reply to this Spam/Abuse
Amy Stoodley
Jun 19, 2015
Jun 19, 2015

Translation:

Violence towards women, the education of young girls and maternal mortality

Truthfully, illiteracy among women as well as young girls is still a real obstacle for development in our society, since it is women who play a determining role in raising the younger generation.

At the moment, our country is experiencing a serious leadership problem in that the education of women has been relegated to the back burner, when we look at the statistics for girls enrolled in schools and those who finish primary education.

In effect, our culture gives less importance to the education of women, claiming that a woman’s place is in the kitchen and that only men can deal with the important issues that affect society.

The work that NGOs working in the area of gender equality have done to raise awareness has allowed women to become aware of their situation, meaning that they have invaded primary, secondary and even higher education where they want to doggedly pursue educational qualifications.

Besides standard education, literacy circles have emerged aimed at all those left behind, which has already allowed them to get involved in the management committees of certain grassroots organisations.

In some places where the Panzi Foundation is operating, learners get together amongst themselves to hire literacy teachers using the produce from their fields. These are mainly farmers from rural backgrounds.

We are seeing that parents are paying more and more attention to their children’s education, regardless of their sex, despite their difficult socioeconomic situations. Little girls learn to hold their own next to their brothers and curiously the girls are the ones who are getting ahead in terms of grades rankings.

In terms of political issues, thanks to the political system that demands equal political participation, women are preparing themselves to face up to men at all levels in the elections planned for this year. Messages have been addressed to communities urging them to elect women.

By going through our recent history marred by multifaceted crises, women have proven once and for all what they are capable of.

In effect, Congolese women in general and those in the East in particular have worked tirelessly to feed their households through difficult times of economic crisis. They have worked for peace and democracy, they have fought to promote human rights…

Because of that we believe there are a thousand and one reasons for women to enter into the spheres of decision making, and participate in the post-conflict reconstruction.

We believe in it and we are committed to it.

Amy Stoodley
Jun 19, 2015
Jun 19, 2015

Bonjour Anne,

Je suis d’accord avec tout ce que vous dites ! Une société qui néglige l’éducation des femmes et une société qui perd la moitié de son talent et de ses capacité et potentiel. Ça n’a aucun sens, et je suis trés contente de voir que les femmes Congolaises sont en train de construire une meilleure monde pour ells-mêmes et leur filles. 

ANNE CHIRUME
Jun 26, 2015
Jun 26, 2015

Merci de nous encourager. Au fil de temps, nous avons estimé qu'il était grand temps de nous prendre en charge au lieu de compter chaque fois sur l'aide exteure. Par rapport à l'égalité de genre, il reste vrai que les femmes ne peuvent pas esperer conquérir le sphère de prise de décisions tant qu'elles demeurent dans l'ignorance.

Petit à petit, elles sont en train de prendre conscience et de s'engager pour les droits égaux

Coordialement votre

Anne

ANNE CHIRUME
Jun 26, 2015
Jun 26, 2015

Merci de ce travail louable