ETRE FILLE AMBASSADRICE POUR LA PAIX

BENEDICTE
Posted November 25, 2016 from Democratic Republic of the Congo

je suis une fille ambassadrice pour la paix vivant en République Démocratique du Congo, province du Sud Kivu précisément dans la ville de Bukavu commune de Kadutu.Je suis née d’une famille des 10enfants, 3garçons et 7filles, dont je suis l’année et où nous vivions une certaine égalité entre filles et garçons mais certaines différences étaient remarquables. Nous allions tous à l’école mais le problème résidait toujours aux travaux ménagers qui étaient essentiellement une affaire des filles. Etant petite je me demandais toujours pourquoi seulement les filles et non les garçons??? Ceci occasionna plusieurs bagarres et disputes avec mes petits frères. Je ne pouvais rien faire à ce moment là et je demeurai dans une sorte d’impasse prolongée.

J’ai fait mes études primaires et secondaires dans un lycée des filles de la place et c’est alors làque j’ai entendu parler des droits de la femme et de l’égalité homme femme pour la première fois. C’est ainsi que je me suis dit que je devrais faire la biologie chimie pour plus tard faire la Médecine et devenir Docteur Gynécologue;pour mieux aider les femmes et être très près d’elles;rêve que je n’ai pas pu atteindre par faute de moyen financier mais auquel je tiens encore et encore.

Je continua de m’intéresser plus de la situation des femmes et des associations féminines et c’est en 201 que j’hadera dans l’association sans but lucratif femmes et enfants en danger ‘FED’’ où j’étais animatrice et qui me donna l’ouverture jusqu’à me retrouver dans la synergie des associations féminines SAFECO Mama shujaa en 2013.j’ai eu à faire toujours au centre Mama shujaa plusieurs formations sur les droits de la femme, sur la question du genre ,sur la photographie, sur les resolutions1325 et1820,et une formation en informatique et internet. Et c’est ainsi que nous avons débuté avec le programme des filles ambassadrices pour la paix soutenu par global network for women peacebuilders GNWP qui a pour but de vulgariser les résolutions 1325et1820 dans toutes les couches de la population afin que les droits de la femme soient respectés.ces formations m’apportèrent quelque chose de plus dans ma vie car je suis maintenant capable de:

-défendre les droits de la femme

-défendre l’égalité homme femme

-vulgariser les resolutions1325et1820 aux autres femmes et filles pour qu’elles soient elles aussi capables d’améliorer leur conditions de vieet de se defendre, qu’elles soient capables de dire non à toutes formes de violences faites à leur égard et qu’elles soient capables de participer à toutes les instances de prise de décision et assurer leur autonomisation. Ce programme m’a vraiment ouvert les yeux,il m’a permis de voir à quel niveau nos mamans et filles sont marginalisées dans la société sur tous les points de vue.

Notre premier projet de 6mois consistait à vulgariser les résolutions 1325 et 1820 à l’aide de théâtre;à l’alphabétisatisation des femmes et à la formation en planning familial dans un village situé à des centaines de kilomètre de la ville de Bukavu dit Mumosho.Qu’elle ne fut ma stupeur de voir qu’il y a encore des femmes qui ne savent ni lire ni écrire,qui n’ont aucune notion sur les droits de la femme et la question du genre;qui pensent qu’être grosse était un miracle divin;qui ne savent presque rien sur le cycle menstruel et la fécondation. Etant formatrice en planning familial j’ai eu à les enseigner les notions élémentaires et nous progressions tres rapidement car elles étaient émerveillées d’entendre parler d’un sujet considéré comme tabou et avaient le courage d’apprendre. Vue la question du planning familial concerne les deux conjoints la dure des étapes était de l’annonçait à leur maris; elles disaient qu’elles ne pouvaient pas le leur dire car:

-elles avaient peur de leur mari

-les maris considéraient la maternité comme une richesse

-ils considéraient une femme stérile comme maudite et bannie de la société

C’est ainsi que je leur ai aidé à être brave et elles ont réussi à le dire à leur maris qui ont fini par comprendre que la question du planning était unequestionvitale pour la famille entière.

A la fin de notre projet àMumosho chaque femme était déjà capable de lire et d’écrire, elle pouvait déjà Controller sa maternité et chaque femme était déjà prête à faire respecter les droits de femme et mettre en œuvre les résolutions 1325et1820. Ce qui fut un grand succès.

Pour lemoment un autre projet est en cours d’exécution qui consiste à la production d’une émission ‘LA FORCE DE LA FEMME’’ une émission qui a pour but de vulgariser les resolutions1325et1820,de parler sans mâcher les mots de droits de femme et de toutes sortes de difficultés rencontrées par celles-ci dans le processus de la recherche de la paix.nous procédons par un sketch qui nous plonge dans le vif du sujet à traiter et un débat ouvert et participatif à la Radio Star chaque dernier jeudi du mois à 14h et la rediffusion le lundi à 20h30.C’est une émission où nous appelons toutes les femmes de nous accompagner et de donner leur point de vue. nous aimerions avoir plus des fonds pour la production de l'émission au moins 3fois le mois et la rediffusion au moins 3fois mais aussi nous aimerions plus avoir notre propre radio pour mieux coordonner et organiser plus des emissions et des campagnes de sensibilisation.

Nous avons aussi un autre programme dans le fin fond du village d’Itombwe,un projet de fabrication des pads hygiéniques pour les menstruations fémininesque nous distribuons aux femmes et filles.nous sommes confrontées à plusieurs défis comme le manque d'un véhicule adapté à la boue car les routes sont très mauvaises ;les pads hygiéniques sont seulement distribués ou la voiture peut arriver donc certains endroits sont encore balkanisés:

Le programme de filles ambassadrices pour la paix est un programme de grande envergure que j’apprécie beaucoup et qui est d’une importance capitale dans la vie de toute une femme;sans elle je ne serai pas une leader;je ne serai pas capable de m’exprimer et de me battre pour la promotion de la femme.Que toutes les femmes animées d’un esprit ouvert nous rejoignent au centre maman shujaa de Bukavu pour qu'ensemble nous offrons un avenir florissant à notre programme des filles ambassadrices pour la paixet que nous nous battons main dans la main pour notre promotion.

FEMMES, ALLONS DE L’AVANT POUR NOTRE PROMOTION

Comments 0

Log in or register to post comments

Related Stories