61 ANS DE L'INDÉPENDANCE DE LA RDC : LES FEMMES ET ENFANTS DÉPLORENT LA SITUATION SÉCURITAIRE

Davchase
Posted July 1, 2021

C'est hier mercredi, 30 juin 2021 que la République Démocratique du Congo a commémoré ses 61 ans de l'indépendance. La RDC est sous l'ancienne colonie Belge. J'ai été témoin des diverses manifestations qui ont été faites hier en RDC. Il n’y a pas eu célébration officielle de la fête de l’indépendance. J'ai décidé de passer ma journée dans la méditation. Une toute première question m'est venue en tête : la RDC est-elle vraiment sortie du colonialisme ? À cette question,  J'ai profondément médité sur le néocolonialisme, qui est la continuation, après une indépendance de façade, de l’exploitation des ressources du pays par un peuple étranger dit colonisateur. Les puissances étrangères viennent piller la richesse du pays au détriment de la population autochtone.

Une deuxième question : quelle évaluation faire de la situation des femmes et enfants qui sont les premières victimes des conflits armés et considérés comme des êtres vulnérables qui doivent être protégés ? Dans un premier temps, j'ai compris que la guerre de la partie Est (Oriental) de la RDC est une guerre du néocolonialisme et elle ne peut se gagner que si l’on s’attaque au néocolonialisme lui-même. Notre grande erreur a été de croire que ce sont nos dirigeants qui doivent le faire. Or, ils ne le peuvent pas, tout simplement parce qu’ils sont tous enfants du néocolonialisme, de Kasa Vubu (premier président de la RDC) à Tshisekedi (5 ème président), en passant par Mobutu (deuxième président) et les deux Kabila (père et fils respectivement troisième et quatrième président). Ils ont tous été pris dans ce piège parce qu’ils ont cru, comme beaucoup, que le pouvoir s’obtient en Europe et en Amérique, d’où ces accords qu’ils signent en vue d’arriver au pouvoir, sont des accords à fond économique au profit de puissances étrangères d’abord, et non du peuple congolais. 

En deuxième lieu, les femmes et les enfants ont continué de subir les souffrances inhumaines. Elles ont été victimes des violences sexuelles notamment la grossesse forcée, le mariage forcé, le viol, la mutilation des organes etc. Bref, l'indépendance de la RDC n'a jamais été une expression de résolution de conflits dans le pays. 

Les femmes méritent une protection sérieuse contre les abus.

J'envisage mener des enquêtes approfondies pour en faire un livre.

 

Comments 4

Log in or register to post comments
Jill Langhus
Jul 05
Jul 05

Salut David,

En effet, il semble qu'il n'y ait pas grand-chose à célébrer en ce qui concerne « l'indépendance ». Cela me pose donc deux questions :
1) La RDC était-elle mieux lotie lorsqu'elle était sous domination belge ?
2) Comment « attaqueriez-vous le néocolonialisme lui-même ?

Merci d'avoir partagé. Je pense que votre livre semble bien nécessaire.

Davchase
Jul 06
Jul 06

Chère, merci beaucoup pour l'intérêt que vous accordez à mon histoire. Vos questions sont pertinentes et elles donnent la matière à réflexion. Votre deuxième question concerne justement un séminaire en ligne que nous organisons. Je tâcherai donc de vous répondre à titre indicatif.
S'agissant de la première question, le Congo était mieux géré à l'époque belge, mais on n'était pas globalement mieux. Les pillages des ressources de la RDC avaient commencé depuis la domination de la Belgique.
Quant à la deuxième question, je me dis que les Africains doivent préserver leurs valeurs identitaires et culturelles sans relier les échanges avec les autres.
Les multinationales continuent à exploiter les richesses de la République Démocratique du Congo au détriment de la population. Il y a certainement des gens qui agissent à travers le Chefs d'Etats africains. Ce sont les puissances étrangères. Nous sommes actuellement Confrontés à une guerre d'exploitation des richesses nationales.
Les puissances étrangères imposent leur volonté au sein d'un autre Etat. Beaucoup de dirigeants africains sont fabriqués par les puissances étrangères et ils sont dictés par elles pour leur propres intérêts. Si les dirigeants d'un Etat proviennent de la volonté du peuple, ils seront attentifs aux préoccupations du peuple. Comme le peuple n'est pas écouté, voilà ce que la population est en train de souffrir : guerres, tueries, viols, violences sexuelles, mutilation forcée, grossesse forcée, mariage forcé etc.

Voilà les conséquences causées par le néo-colonialisme.

Jill Langhus
Jul 07
Jul 07

Salut David,

Merci de clarifier. Je vois ce que tu dis. Alors de quels pays sont les « puissances étrangères » dont vous parlez et qui continuent de profiter et d'exploiter la RDC ?

Nini Mappo
Jul 07
Jul 07

Dear David,
Your grasp of the Congolese problem gives one hope that you are among the generation that will turn their knowledge into a revolution that will restore the sovereignty of the DRC from Neo-colonialism and bring a semblance of peace and equality that does not only serve the elite political class. Thank you for sharing your insights with us. It is still a long walk to freedom for many African nations unfortunately:/