L'ONG PIFEVA dénonce les menaces envers sa coordinatrice madame Véronique Bulaya pour sa lutte contre les pires formes des violences et l'exploitation socio-économique des femmes, des jeunes filles et des enfants dans les zones minières à l'Est de RDC

Gabriella Sakina
Posted September 6, 2020 from Democratic Republic of the Congo

Madame Véronique Bulaya est une défenseuse des droits humains et coordinatrice de l'organisation PIFEVA (http://www.pifeva.org/) qui est une ONG congolaise de promotion et défense des droits des femmes vulnérables et communautés autochtones et locales dans une perspective de lutte contre la pauvreté et l'injustice en République Démocratique du Congo.

Madame Véronique Bulaya vis en insécurité et fais actuellement face aux menaces de mort suite à son travail de défenseuse des droits humains et particulièrement pour sa lutte contre les pires formes des violences et d'exploitation socio-économique des femmes, des jeunes filles et des enfants dans la zone minière de Kamituga au Sud Kivu à l'est de la République Démocratique du Congo.

En date du mercredi 02 septembre 2020, Madame Véronique Bulaya déclare avoir reçu deux appels téléphoniques masqués la menaçant et la promettant la mort en Kiswahili: "tutaona vile weye njo una decide ku tuharibishia ma kazi yetu na ku gêner ma intérêts yetu kamituga" (nous allons voir comme c'est toi qui a décidé de détruire notre travail et gêner nos intérêts à Kamituga) du fait d'avoir enquêté et dénoncer le drame que connaissent les femmes, les jeunes filles et les enfants dans les mines d'or de Kamituga. Le même mercredi 02 septembre 2020, des bandits non identifiés ont cherché de casser la porte de son mon domicile situé dans un quartier populaire de la ville de Bukavu.

Pour rappel, Madame Véronique Bulaya a dénoncé et publier à plusieurs reprises les résultats des recherches publiées et publiées en novembre 2019 par l'ONG PIFEVA dans la zone minière de Kamituga sur la situation relative aux violations des droits des femmes et des jeunes filles et des enfants dans cette zone minière où les agents étatiques et les opérateurs miniers privés ne respectent pas les droits de ces travailleurs qui sont des femmes, des jeunes filles et des enfants en violation des normes tant nationales qu'internationales de protection des droits des travailleurs. Ces derniers sont exploités économiquement par leurs employeurs en toute impunité sous la forme des travaux forcés qu'ils sont soumis sans oublier des viols commis envers les femmes et les jeunes filles dans cette zone minière de Kamituga. PIFEVA a démarré (depuis le mois de juillet 2020) les activités de monitoring de protection des cas d'exploitation et plaidoyer contre l'exploitation des femmes, des jeunes filles et des enfants dans les travaux d'exploitation artisanale d'or à Kamituga.

Comments 5

Log in or register to post comments
Jill Langhus
Sep 07
Sep 07

Merci pour le partage, chère Gabriella.

jessg411
Sep 08
Sep 08

Dear Gabriella- thank you for sharing Ms. Bulaya's work and the situation with the Kamituga mining area. Wishing the best for you and these workers :( Keep us updated on the situation.

Kabahenda
Sep 10
Sep 10

Thanks Gabriella for sharing this heart-breaking story about threats to Madame Bulaya's life.

The situation of women, young girls and children in the Democratic Republic of Congo in the Souuth Kivu region has been worrisome in the last 10 years.

Mrs Bulaya is a very strong and courageous woman, and it is unfortunate that her life is threatened for speaking the truth and exposing human rights violations against women.

World Pulse stands with Mrs. Bulaya and her supporters and we hope that she will come to no harm. Please keep us updated about her situation.

Chi8629
Sep 19
Sep 19

Thank you for sharing.

J Brenda Lanyero
Sep 22
Sep 22

Thank you for sharing a sister's story.