Monsieur les policiers

Laetitia Shindano
Posted December 7, 2015 from Democratic Republic of the Congo

Monsieur les policiers,

Je vous adresse cette lettre à partir de la province du Sud-Kivu en RD. Congo. D’emblée j’admire la noblesse de votre cœur pour le choix oh combien louable de votre métier qui consiste à protéger les personnes et leurs biens et à préserver les droits de l’individu.

Monsieur les policiers,

Je vous ai toujours vu dans les villages et sous villages ou j’étais passée pour faire la promotion des droits des femmes et des filles.

Je vous ai encore rencontré dans les milieux très enclavés et dans le vrai bled où pour y’ accéder, ca relève d’un parcours de combattant.

Vous aviez même participé aux ateliers de sensibilisation communautaire aux violences sexuelles et celles basées sur le genre que j’avais tenus dans ces lieux.

Vous aviez pris conscience des violences qui se commettaient dans la communauté.

J’avais espéré que votre présence était un rempart contre toutes les violences et en particulier contre les violences basées sur le genre dans la communauté.

Monsieur les policiers,

Des femmes et filles des milieux précités, m’ont dit qu’elles vous avaient soumis leurs plaintes et autres doléances contre les violences basées sur le genre leurs infligées par leur conjoint, leurs frères et autres membres de leur communauté. Elles avaient cité les violences de genre ci-dessous:

-les violences physiques,

-l’exclusion à l’héritage familial et à la gestion des biens du foyer ;

-le refus par leur conjoint de légaliser leur union devant l’officier de l’état civil,

-les accusations de sorcellerie.

Des femmes m’avaient encore informée que vous leurs avaient dit que les femmes n’avaient pas le droit d’accuser les hommes.

Elles avaient dit encore que leurs plaintes disparaissaient dans vos offices et ou tout simplement vous les classer aux calendes grecques.

Elles avaient ajouté que vous collaboraient avec les auteurs de leurs violences et que vous aggraviez leur cas.

Monsieur les policiers

En banalisant les plaintes des femmes et des filles, vous laissaient la voie ouverte à l’amplification de violences basées sur le genre qui torpillent la paix dans la famille, dans la communauté et dans le monde.

En ayant une image négative des femmes et des filles, vous aviez compromis à votre niveau l’accompagnement des survivantes des violences basées sur le genre en justice.

Monsieur les policiers,

Savez- vous n’êtes pas le moindre dans la lutte contre les violences basées sur le genre?

Sachez que vous êtes le premier maillon de la chaine pénale et partant vous faites partie de la solution pour la suite du travail d’enquête par les officiers de police judiciaire et les magistrats.

Sachez que vous êtes pas les moindres, vous êtes la clé pour permettre à vos supérieurs de prendre des solutions.

Monsieur les policiers,

Connaissez-vous le thème des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre de l’année 2015 ? Et bien c’est : «De la paix a la maison, de la paix dans le monde: une éducation sure pour tous.»

Peut-être diriez-vous que vous n’êtes pas les seuls en cause pour l’accès des survivantes des violences basées sur le genre à la justice ?

Peut-être diriez-vous encore que vous n’avez pas les moyens matériels, humains, financiers pour faire votre travail?

Peut-être diriez-vous enfin que les conditions de vie sont mauvaises ?

Monsieur les policiers,

Certainement que vous avez raison.

La lute contre les violences basées sur le genre, c’est le combat de tout le monde. C’est celui du gouvernement, de l’armée, de la police, des tribunaux, de la société civile, des organes des Nations Unies, des ONGI etc. C’est pourquoi tous les acteurs précités apportent leur expertise, leur contribution, divers appuis pour le renforcement de vos capacités dans différents domaines.

Monsieur les policiers,

Maintenant que vos capacités ont été renforcées, je suis persuadée que votre accompagnement des survivantes des violences basées sur le genre à la justice sera positif.

Maintenant que vous êtes convaincus que vous faites partie de la solution dans la lute contre les violences basées sur le genre, monsieur les policiers, je vous dis merci.

Laetitia

Voices Against Gender-Based Violence

Comments 12

Log in or register to post comments
Paul Frank
Dec 16, 2015
Dec 16, 2015

Bravo!

Il est donc important d'entendre votre voix représentant les personnes vulnérables. Je salue votre capacité à voir le problème à travers les yeux de la police, de comprendre les différents tire sur son comportement. Il est habile et approprié pour traiter le policier avec respect. Il a en effet une tâche difficile. Il aurait été facile d'être en colère contre les défaillances de certains agents de police, mais plutôt vous gardé votre communication positive, renforçant une identité positive pour l'officier.

Bravo!

Ton ami, Paul

[Traduit de l'anglais par Google Translate. Original:  

Bravo!

It is so important to hear your voice representing the vulnerable.  I applaud your ability to see the problem through the eyes of the policeman, to understand the different pulls on his behavior.  It is skillful and appropriate to treat the policeman with respect.  He does indeed have a difficult job.  It would have been easy to be angry at the failings of some police officers, but instead you kept your communication positive, reinforcing a positive identity for the officer.

Bravo!

Your Friend, Paul]

Laetitia Shindano
Dec 17, 2015
Dec 17, 2015

Cher Frank

Merci de tes commentaires . Tu as bien compris le message. Les policiers sont incontournables dans la lutte contre les VBG, c'est pourquoi je collabore plus avec eux. Il en est de meme avec toutes les autorités locales

A bientot Frank

nikhila.sl
Dec 16, 2015
Dec 16, 2015

Hello Laetitia,

That was a very mature post.You are able to see both sides of the picture very clearly. You sympathize with both sides and reason with both sides. It is very important the respect the police officers, after all they are serving in order to protect us. When we respect the police officers they will have more faith in humnity and in turn treat us with respect too! Hope I understood your words corrrectly, after the translation.

Best Wishes,

Nikhila

Laetitia Shindano
Dec 17, 2015
Dec 17, 2015

Chere Nikhil

Merci beaucoup de d'avoir lu et commenter ma lettre. Oui  tu as tres bien compris le message comme Frank aussi.

Les policiers sont incontournables pour la réalisation des actions que je mène en faveur de la promotion des droits des femmes et des filles dans ma communauté.;il est en de meme des autorités locales.  

A bientot Nikhil

Laetitia

Kristina M
Dec 20, 2015
Dec 20, 2015

Dear Laetitia,

Thank you for presenting this in a unique way.  While we have all read stories about policemen looking the other way in regards to gender based violence, you show what might be going through the policemen's mind. 

I do hope that they will receive the support they need to become part of the solution in stopping this violence.

Laetitia Shindano
Jan 20, 2016
Jan 20, 2016

Chere Christina

bonjour et excusez moi de repondre avec grand retard a ton commentaire sur ma lettre aux policiers. Merci de tes commentaires qui sont encourageant pour la collaboration avec les policiers. 

A te lire bientot.

Laetitia.

Anita Kiddu Muhanguzi
Dec 21, 2015
Dec 21, 2015

Dear Laetitia It is always good to involve the authorities on the work that we do. This is also a way of educating them and to help them understand what work you do for the community. You are doing a great job. Please continue with the good work. God bless you.

Laetitia Shindano
Jan 20, 2016
Jan 20, 2016

Chere Anita

J'avais bien lu tes commentairesconcernant ma lettre sur les Policiers bien que je reponds avec retar. ,Merci beaucoup de tes encouragements et conseils. j'aimerai partager ton experience  car je vois qu'elle sera enrichissante pour moi .

j'espere te lire bientot.

Laetitia

Ariel
Dec 21, 2015
Dec 21, 2015

Dear Laetitia,

Thank you for your post. Your perspective was eye-opening for me into how complicated of an issue it is to involve the police to combat gender based violence. I want to believe that police are a part of the solution to stopping these heinous crimes and it is uplifting to hear that an expert like you is willing and actively working with police to ensure the safety of women across your country. I hope you continue to share your story and the methods that you are using that have worked. I think a lot of countries, including my country, have struggles with their police force taking action and understanding how to support those that are being abused and how to recognize the signs of when it is happening. I am inspired by your work and hope that you are successful in your endeavors!

Sincerely,

Ariel

Laetitia Shindano
Jan 20, 2016
Jan 20, 2016

Chere Ariel

Excusez moi de repondre tardivement à vos commentaires sur ma lettre sur les policiers. Merci vraiment de vos commentaires. J'ai aussi besoin d'apprendre de vous afin de  m 'enrichir davantage pour contribuer dans cette lutte.

A te lire avec bientot

Laetitia

Claudia Ashah
Jan 15, 2016
Jan 15, 2016

Laetitia,

In my country, such a peaceful letter to the policemen would not be drafted. I love that you have taken a peaceful path and explained things out to the policeman and my hope is that if he did get the letter, he understood that he has a role to play in the fight against gender-based violence.

Thank you!

Claudia.

Laetitia Shindano
Jan 20, 2016
Jan 20, 2016

Chere Claudia

Merci de tes commentaires sur ma lettre aux policiers. Ton commentaire est plein d'espoir pour un changement meilleur. j'espere qu'il en sera ainsi pour ton pays aussi. Courage car la bataille n'est pas gagnee.

A te lire bientot.

Laetitia

Related Stories