Comment l’ASBL GDIBU et moi, sommes debout avec les femmes et les filles dans la communauté.

Laetitia Shindano
Posted November 20, 2019 from Democratic Republic of the Congo

 

En  RD. Congo, il est constaté qu’en matière  de lutte contre les violences basées sur le genre, les avancées sont plus particulièrement au niveau des textes juridiques.  En effet autour de nous, les inégalités entre l’homme et la femme persistent toujours. Ces inégalités sont à la base  des  violences que subissent les femmes et les filles au sein du cercle familial  et dans les milieux publics.

En  milieu familial, le phénomène ‘’mulezi ‘’ entendez ‘’ bonne d’enfant’’ est  particulièrement à la base des violences infligées aux jeunes filles et fillettes  vivant en dehors de leur famille d’origine. Le ‘’mulezi’’ est un accord passé entre les parents desdites jeunes filles avec certaines familles  nanties.

Généralement, il s’observe  qu’une fois arrivées dans ces familles  d’accueil, ces filles nonobstant leur jeune âge, deviennent des bonnes à tout faire dans la maison. En plus de la surcharge domestique, beaucoup de ces jeunes filles  subissent en silence des  sévisses sexuelles de la part des fils de la famille. En cas de plainte de ces dernières, elles sont jetées à la porte sans aucune assistance.

La campagne ‘’Toutes les filles  à l’école’’ menée par l’UNESCO, n’a pas mis fin à ce  phénomène aux relents esclavagistes dans la communauté. Bien plus,  pour bénéficier de certains avantages de la part de leur gendre, d’autres parents envoient leur fille cadette chez  leurs  sœurs nouvellement mariées tout en sachant qu’elles ne vont pas poursuivre  leur scolarité.   C’est le cas de Mapendo, 14 ans qui vit depuis 5 ans avec sa sœur ainée. Mapendo était scolarisée lorsqu’elle était chez ses parents mais aujourd’hui, elle n’étudie  plus parce qu’elle est devenue ‘mulezi’.

Informée du cas de Mapendo, nous avons contacté sa grande sœur qui nous a garanti  de respecter ses droits.  

 En milieu public, GDIBU et moi avons noté encore que les femmes analphabètes dans la communauté sont plus  exposées à des violences   par rapport à celles qui participent à des mouvements associatifs et autres rassemblements des femmes.

C’est pourquoi  pour contribuer à la réduction de la vulnérabilité des femmes et filles  face aux violences, nous intervenons plus dans le  renforcement de leurs  capacités   afin de les  rendre autonomes. Ci-dessous photos illustrant une des actions d’autonomisation des femmes caféicultrices 

Durant les 16 jours d’activisme de lutte  contre les violences, nous allons comme toujours avec nos moyens de bord, s impliquer dans la sensibilisation sur  le genre et sur les violences sexuelles.  Le  but visé est de permettre  aux femmes et aux filles d’avoir plus  confiance en elles mêmes afin de s’épargner des violences et autres  pratiques discriminatoires  dans la communauté.

This story was submitted in response to #IStandWithHer.

Comments 13

Log in or register to post comments
Jill Langhus
Nov 20
Nov 20

Bonjour Laetitia,

Merci de partager votre triste message, mon cher :-( Quelle pratique triste. Je suis heureux que vous aidiez à autonomiser ces filles et ces femmes pauvres. Les photos sont ravissantes, au fait. Que font-elles?

J'espère que tu vas bien et en sécurité, chérie?

Laetitia Shindano
Nov 22
Nov 22

Bonjour Jill
merci pour ton commentaire . Les photos montrent les femmes qui sont en train de faire la torréfaction locale du café pour la vente et la dégustation du café (cafeteria).

Merci

Jill Langhus
Nov 22
Nov 22

De rien. Comme c'est intéressant. Merci de clarifier:-)

Lisbeth
Nov 20
Nov 20

Dear Laetitia,
Thanks for sharing with us the happenings in your country and also the story of our little sister. It's an ordeal indeed. Please what has become of the situation of our little girl? Did your organization came to her aid?
Keep up the good work and have a good day.
Regards

Laetitia Shindano
Nov 22
Nov 22

Chère Lisbeth
merci pour ton commentaire. Concernant la petite fille Mapendo, c'est moi mème qui fait le suivi sa situation en vue d'un changement positif. C'est ça notre aide pour le moment avant de saisir la Police.

Merci encore

Lisbeth
Nov 22
Nov 22

Oh amazing! Keep us updated.
Have a great weekend.
Regards

lizzymark
Nov 21
Nov 21

Great sis,when our women are empowered they will be independent and will be able to defend themselves and as such no man or woman can abuse them. Thanks for shearing

Laetitia Shindano
Nov 22
Nov 22

Chère Lizzmark

Merci pour ton commentaire qui rejoint notre cheval de bataille pour la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles a
savoir leur ''autonomisation''.

Anita Shrestha
Nov 21
Nov 21

Thank you for sharing

Laetitia Shindano
Nov 22
Nov 22

Chère Anita

Merci a toi aussi . A bientot

Hello Laetitia,

Thank you for informing us about the mulezi system as part of your cultural practices. I agree with Jill that this is a sad practice. I applaud you on the actions you are taking during the 16 days of activism. Women and girls need to be rightly educated so they can make informed choices and chart their own journey in life.

Thanks for sharing! Have a great day!

Laetitia Shindano
Nov 22
Nov 22

Chère Karen

Merci pour ton commentaire. En effet les mauvaises pratiques continuent dans notre communauté suite a ignorance des droits humains par le. quasi majorité de la population.

Merci encore

You're welcome, dear. I hope there will be a change of mindset in your community. I'm glad you are there to stir up change. Have a great weekend!