LA RECRUDESCENCE DES EFFETS CLIMATIQUES EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, UN VERITABLE FLEAU

MADELEINE BWENGE
Posted January 2, 2020

Depuis le mois de Novembre de l'année qui vient de s'écouler, la majeure partie de la République Démocratique du Congo est confrontée à la recrudescence des catastrophes naturelles dues aux changements climatiques.  Les deux premières semaines du mois de Décembre 2019 ont été très fatidique pour la population de notre province du Sud-Kivu. Sachant d'abord que l'ecosystème de cette province est constitué de hautes montagnes, ce qui fait qu'avec l'abondance des pluies, les éboulements de terre sont légions . Avec l'exode l'exode rural devenu un moyen pour fuir l'insécurité dans les villages, les populations quittent les villages pour venir s'installer en ville. Ne voulant pas être locataire pour la plupart, ils achètent un lopin de terre, même à des sites jugées impropres, où ils construisent leurs maisons oû ils hébergent leurs familles, et ce sans tenir compte des aspects environnementaux exigés pour la protection desdits sites.

D'autre part, certains agents de l'administration foncière, avide d'argent, vendent des parcelles anarchiquement, ensuite, ils octroient des titres à ces derniers alors que ces sites jugés dangereux ne devraient pas être construit; au contraire ils devraient faire l'objet de travaux de reboisement  pur, en vue de leurs protection. d'une part.  D'autre part, les intempestifs mouvements séismiques auxquels la province est soumis, car, faisant partie du prolongement du rift albertin, zone prédisposée à être visité par d'intenses mouvements seismiques, fait que la plupart des parcelles et des bâtisses connaissent des fissures, lesquelles suite à l'abondance des pluies torrentielles sont immergées d'eau. Comme conséquence,  l'ampleur des éboulements de terrain s'abattent sur des maisons contenant de grandes familles ayant plus ou moins 7 à 10 membres qui sont ensevelis dans les décombres.  Notez que cette situation a mis en pleur de nombreuses familles dans la ville de Bukavu, y compris dans les territoires tels que Mwenga, Kalehe, Shabunda etc... A cet effet, avant la fête de Noel, la ville de Bukavu a perdu plus ou moins 18 personnes.

Jusqu'à la fin de l'année 2019; selon radio Okapi, capté à Bukavu, la grande partie de la population de Mbandaka, en Province de l'Equateur vit au dessus des eaux suite aux inondations qui avaient commencé en octobre dernier. Ces familles ont passé la fête de nouvel an sur les eaux, à la belle étoile, sans aucun soutien humanitaire. Toutefois, il y a crainte des épidémies de diarrhée suite à la pollution des rivières et de l'espace:

Enfin, les pluies torrentielles devenues très abondantes continuent à faire peur à la population de notre province, le Sud-Kivu, surtout lorsqu'il pleut toute les nuits, les dégâts ne cessent de se multiplier, car, certains murs de soutènement mal construits ne cessent de s'écrouler, ensevelissant les paisibles populations en plein sommeil.

 

Madeleine Bwenge

Comments 19

Log in or register to post comments

Bonjour Madeleine,
Les conditions climatiques actuelles sont vraiment alarmantes, mais imprévisibles.

Je suis vraiment désolé pour les catastrophes naturelles que votre pays a connues récemment.

Merci d'avoir amplifié votre voix sur cette question.

En espérant une 2020 plus résiliente et prête pour le climat!

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Merci chère Karen de compatir avec nous. Toutefois, la situation climatique continue à être très lamentable, et ce dans la mesure où les pertes en vies humaines continuent à se multiplier.

C'est vrai, chère sœur. Notre pays connaît actuellement une éruption volcanique. Selon les experts, la chaleur accrue du climat est un facteur. Il s'agit d'un problème mondial. :(

Tamarack Verrall
Jan 02
Jan 02

Chère Madeleine,
Je suis vraiment désolée de connaître ces inondations et cette entreprise sans moralité ni concience qui incite les gens à perdre leurs maisons, leurs terres et leurs vies. Tant de gouvernements permettent que cela arrive pour apaiser les riches «développeurs». Mon cœur est avec vous sur ces questions et les nombreuses situations dangereuses auxquelles sont confrontées ces années les habitants de votre pays.
en sororité,
Tam

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Merci ma Chère Tam
Nous déplorons cette situation. Cependant, elle continue à s'emplifier. A chaque tombée de la pluie, plusieurs dégâts sont enregistrés, avec des pertes en vies humaines. Madeleine

Lisbeth
Jan 03
Jan 03

Hi Aunty Magdalene,
Puha, this really so sad :-(. In fact as regards the climate we don't know what 2020 holds for us. So unpredictable.
However, our sincere prayer will continue for a better and safe weather 2020.
Hope you all thanks care of yourself.
Warm regards

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Dear Lisbeth, thank you for jours prayers to US. God blessé you. Madeleine

Jill Langhus
Jan 03
Jan 03

Bonjour chère Madeleine,

Comment ça va, mon cher? Êtes-vous et votre famille en sécurité? Il s'agit d'une mise à jour triste et alarmante :-( Donc, rien n'est fait pour empêcher ces ventes de terres et / ou pour aider les pauvres qui sont touchés par les glissements de terrain?

XX

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Bonsoir ma chère Jill. La situation demeure de plus en plus en plus très compliquée. La L'action anthropique a beaucoup contribué à la destruction de notre environnement. Aujourd'hui, la situation est devenue irréversible. Chaque jour, les gens perdent leurs vies dans les éboulements et les inondations, aussi les maisons qui s'écrouler. Rien ne peux plus sauver notre ville de Bukavu face au degré de destruction. Nous vivons en insécurité permanente suite aux effets climatiques et nous ne savons où trouver la solution. Madeleine

Jill Langhus
Jan 15
Jan 15

Bonsoir ma chère Jill. La situation demeure de plus en plus en plus très compliquée. La L'action anthropique a beaucoup contribué à la destruction de notre environnement. Aujourd'hui, la situation est devenue irréversible. Chaque jour, les gens perdent leurs vies dans les éboulements et les inondations, aussi les maisons qui s'écrouler. Rien ne peux plus sauver notre ville de Bukavu face au degré de destruction. Nous vivons en insécurité permanente suite aux effets climatiques et nous ne savons où trouver la solution. Madeleine

Neema Namadamu
Jan 03
Jan 03

Bonjour Madeleine,
Justement , comme vous dite que, certains agents de l'administration foncière, avide d'argent, vendent des parcelles anarchiquement, ensuite, ils octroient des titres à ces derniers alors que ces sites jugés dangereux ne devraient pas être construit; au contraire ils devraient faire l'objet de travaux de reboisement pur, en vue de leurs protection. Je suis sure que vous allez continuer a etre le voix de sans voix. Courage et bonne annee 2020!

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Bonsoir chère Neema. La situation reste alarmante par rapport au impacts climatiques au sein de notre Province et notamment dans les autres provinces. Le nombre des victimes ne cessent de s'accroitre après chaque tombée de pluie
Madeleine

Anita Shrestha
Jan 04
Jan 04

Dear Sis
Plz give me more and more writing

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Thanks a lot to you m'y Sisteron Anitha. We are together. Madeleine

Sinyuy Geraldine
Jan 07
Jan 07

Yes, Climate change is a call for concern everywhere in the world. We need to do something about it.

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

I thank you vert much my Sister to join US to tackle thé climate change effets. Madeleine

Anita Kiddu Muhanguzi

Dear Madeleine,
Thank you for your post. Climate change is surely an issue that concerns all of us. We pray for a better 2020. Have a lovely day.

MADELEINE BWENGE
Jan 13
Jan 13

Thank you m'y sister Anita Muhanguzi. Climate change effets is a great challenge to US. We hope than God will protect US. Madeleine

Anita Kiddu Muhanguzi

We need to be hopeful. All the best with your advocacy and work.
Have a lovely 2020