EDUCATION DES FILLES A MUMOSHO

Mauwa Brigitte
Posted April 23, 2015

Les filles ambassadrices pour la paix effectuent ses activités à MUMOSHO où se trouvent les filles mères beaucoup d’entr’elles ne savent ni lire et écrire et pourtant sont des grandes filles, chose grave encore, elles étaient sous informées sur les résolutions 1325 & 1820 pour la revendication de ces droits. Les filles ambassadrices pour la paix ont consenti leurs efforts de vulgariser les informations à travers les sketches. En effet, les difficultés que nous avons racontré, ces filles mères étaient toutes les analphabètes dont qui ne savaient ni lire et écrire; ce qui nous a fait savoir leur niveau d’intellectualisme en passant par le test d’écrire leurs noms et les lire était faible. Nous avons formé trois classes pour l’alphabétisation:

Classe A: pour les participantes qui ne savaient ni lire et écrire, l’enseignante était la fille ambassadrice pour la paix Princesse MULUZINYERE;

Classe B: pour les participantes qui savaient lire et écrire, l’enseignante était la fille ambassadrice pour la paix Ariane MOZA, c’était la classe des formatrices qui formeront la classe A et d’autres femmes, filles après avoir terminé notre objectif, ces formatrices soient capable aussi de former les femmes et filles des villages voisines.

Après l’alphabétisation, nous avons aussi intégré la notion de l’éducation à la vie à la demande de la population d’où l’enseignante était la fille ambassadrice pour la paix Bénédicte BULANGALIRE, plusieurs filles avaient des enfants d’où il a fallu plusieurs explications sur le planning familial. Le matériel utilisé était le collier du Cycle de 32 jours, la fille ambassadrices pour la paix Bénédicte BULANGALIRE avait procédé par la méthode des questions pour voir si l’enseignement est compris, en soumettant un exercice de donné chacune leurs cycle mensuel: 26, 27, 28, 29, 30, 31 et 32 jours, celle qui a 26 jours était aussi aidé mais les concernées (ce qui ont le cycle qui nage de 26 à 32) devraient utilisée appliquer ça dans le cas contre voir le médecin. Les filles ambassadrices pour la paix ont également participés massivement pour expliquer ces filles mères comment elles peuvent éviter encore de tomber enceinte non désiré. Sur ce, l’enseignement étaient apprécié et les participantes ont demandé l’enseignement sur le thème:« AVORTEMENT ET MARIAGE».

La fille ambassadrice pour la Bénédicte BULANGALIRE avait expliqué et posé la question Qu’entendez-vous par l’avortement? Chaque participante avait répondu de sa façon mais la fille ambassadrice pour la paix Esperance MUHORAKEYE avait dit que l’avortement en soi à deux façons:

Provoque par eux-mêmes pour les cas des mariés et les filles provoquent les avortement forcés pour raisons de manque des soutients.

Bénédicte BULANGALIRE a pu montrer la différence deux avortements en donnant l’exemple d’une qu’on avait interdit par le médecin de ne pas faire de lourd travail. L’autre exemple, une fille qui a eu la grosse non désiré et aller voir le médecin pour expulser cette grosse. Elle a connu de déchirure sur la matrice ou perforer la matrice. La fille connaitre la stérilité dans sa vie. La fille ambassadrice pour la paix Bénédicte BULANGALALIRE avait donné les conséquences de l’avortement provoqué sont néfaste. Pour la femme mariée, elle doit voir le médecin pour le soin. Pour dire que la femme, la fille doit se donner de la valeur de son corps pour être protégé par des risques sur le chemin choisi et le'nvironnement, surtout éviter des erreur dans la vie.

. Dans plusieurs pays d'Afrique, les jeunes filles sont souvent négligées et inconsiderées dans la communauté. Certaines personnes ignorent que ces filles ont aussi le droit à plusieurs opportunités comme tant d'autres personnes et ils ignorent que la vie vient de la femme. Si la jeune fille est négligée aujourd'hui, qui sera la femme de demain? Quelle communauté qui sera formé sans la femme? Voilà les questions de base que devraient se poser certaines personnes qui ont le soucis d'une communauté meilleure de demain.

The Path to Participation Initiative from World Pulse and No Ceilings

Comments 12

Log in or register to post comments
Uwase Charity
Apr 27, 2015
Apr 27, 2015

Dear Brigitte,

Thank you for the good wook you are doing in teaching women how to read and write and family planning. You are playing a big role in the development of your country because iliteracy is a big hinderance in a country's development. Keep up the good work.

Sincerely

Charity

Mauwa Brigitte
Apr 30, 2015
Apr 30, 2015

Charity,

Oui, l'analphabétisme est un obstacle important dans le développement d'un pays. Nous continuerons ensemble avec vous, si vous aimez en participant pour le développement des femmes pour qu'il n'est pas une rupture.

coolasas
Apr 27, 2015
Apr 27, 2015

Bonjour Brigitte,

Ceci est un projet très worthwile pour les filles et les femmes dans votre communauté. Je comprends ce que vous avez ressenti lorsque vous avez découvert que beaucoup d'entre eux ne savent pas lire et écrire et sont également à pratiquer le contrôle des naissances dangereux. Je l'ai fait beaucoup de programme de l'éducation des adultes dans le passé et il est pas toujours facile et il ne peut être fait rapidement, mais en cas de succès de l'impact est grand - le changement est vu immédiatement. Je souhaite la même chose pour votre programme, keep it up.

Je espère que finalement, les filles et les femmes vont comprendre et commencer à vivre une vie meilleure à partir de maintenant et de partager la même expérience à d'autres et de devenir leur propre ambassadeur dans leur communauté. Vous avez planté la graine de la connaissance et Encourageons-les pour aider à propager en sorte que plus de femmes, de filles, de leurs maris et de la communauté à comprendre l'importance d'avoir une grossesse healty et sûr et d'avoir un choix.

Great job, bonne chance toujours.

Cheers, Coolasas

(Traduit par Google translate, texte original en anglais lire ci-dessous)

~~~~~

Hello Brigette, 

This is a very worthwile project for the girls and women in your community. I understand what you felt when you found out that many of them cannot read and write and are also practicing unsafe birth control. I've done a lot of adult education program in the past and it is not always easy and it cannot be done quickly but when successful the impact is big -- the change is seen immediately. I hope the same for your program, keep it up. 

I hope that eventually, girls and women will understand and start to live a better life from hereon and share the same experience to others and become their own ambassador in their community. You planted the seed of knowledge and let's encourage them to help propagate it so that more women, girls, their husbands and the community understand the importance of having healty and safe pregnancy and having a choice. 

Great job, good luck always. 

Cheers, Coolasas

Mauwa Brigitte
Apr 30, 2015
Apr 30, 2015

Thank you for translating my diary and courageously in your work.

Lylinaguas
May 01, 2015
May 01, 2015

Hello Brigitte!

Projects like this are indeed laudable. It is the kind of dedication and compassion from people leading such projects that make them succeed. Even more important is that it makes people aware of the current issues that have to be addressed and that relying on governments alone to solve them will not work. The public has to be involved.

Thank you for sharing this and more importantly for  making people aware of the challenges we face and the extent of work that still needs to get done. 

Great article!

Mauwa Brigitte
May 04, 2015
May 04, 2015

Lylin!

Thank you for having the time to go in depth of my ideas and pinned some sensitive points of this project and will continue to involve the public for information that will bear the change in some neighboring villages.  

BAJIRA CHISHUBA
May 04, 2015
May 04, 2015

Bonjour chère Brigitte, ce dont vous venez de dire n'est qu'une realité, et je voisle travail dont tu es entrain de faire pou toi et pur ta communauté, c'est bien et prend courage, ne cesse pas de traviller pour ta communauté et contunie partout , le congo est grand, merci et prochainement en ligne

Mauwa Brigitte
May 07, 2015
May 07, 2015

Bonjour Bajira!

Merci infiniment pour votre encouragement, cela m'inspire encore a allé de l'avant pour la conquéte de certains coins de la RDC.  

Nancy Janus
May 12, 2015
May 12, 2015

J'ai traduit votre journal en anglais.  Comme avant, vous avez écrit un journal intéressant et révélant de la situation de la femme analfabête congolese. C'est très intéressant que les jeunes femmes veulent de l'information à propos de l'avortement et le contrôle de naissance. Il me pârait que pour elles c'est même plus important que lire et écrire. Mais nous savons qu'elles ont grand besoin de tous les deux!  Votre voix continue à être très valable pour les femmes congolaises.

Nancy

Mauwa Brigitte
May 13, 2015
May 13, 2015

Chère Nacy!

Merci d'avoir lu mon journal et commenté, les femmes voient maintenant impact de l'enseignement sur le planning familiale dont le changement s'annonce dans la communauté ce qui est plus important.

Nancy Janus
May 12, 2015
May 12, 2015

Translation

EDUCATION OF GIRLS IN MUMOSHO

The Peace Ambassador girls are putting on activities in MUMOSHO where there are young mothers. Many of them do not know how to read or write even though they are young women. This is a serious matter as they were uninformed about resolutions 1325 and 1820 for reclaiming their rights. Peace Ambassador girls have focused their efforts on popularizing the information through short skits. In effect, the difficulties that we encountered were that these young mothers were all illiterate, neither knowing how to read or write. We learned their levels of education by seeing that their ability to write their names and read them was poor. We created 3 literacy classes.

Class A: for participants not knowing how to read or write, the teacher was  Peace Ambassador, Princesse MULUZINYERE;

Class B: for participants knowing how to read and write, the teacher was Peace Ambassador Ariane MOZA. This was the training class for those who will teach Class A and other women and girls who, after reaching our objective, will also be able to train other women and girls from neighboring towns.

After literacy, we also brought in the notion of life education at the request of the people. The teacher was Peace Ambassador, Benedicte BOULANGALALIRE.  Several of the girls had babies so it was necessary to offer some explanations about family planning. The teaching material was the clip from the Cycle of 32 days. Peace Ambassador Benedicte BOULANGALALIRE had proceeded by using a questioning method to see if the material had been understood, giving each one an exercise to determine her menstrual cycle:26,27,28,29,30,31 and 32 days. She who has a 26 day cycle was also helped but the concerned ones (those whose cycles ranged from 26-32 days) would have to use this in the case against seeing a doctor. The Peace Ambassadors also tried hard to explain to these young mothers how they could avoid having an unwanted pregnancy, This instruction was much appreciated and the participants requested instruction on “ABORTION AND MARRIAGE.”

Peace Ambassador Benedicte BULANGALALIRE explained and posed the question “What do you understand about abortion?” Each participant responded in her own way, but peace ambassador Esperance MUHORAKEYE said that there are two kinds of abortion:

Self imposed in the case of married girls and forced abortion provoked fabortion for reason of lack of  support.

Benedicte BULANGALALIRE was able to show the difference in the two types of abortion by giving the example of someone who had been forbidden by the doctor from doing heavy labor. The other example was of a girl with an unwanted pregnancy who went to the doctor to get rid of it. She had known about the danger of tearing or perforating the uterus. The girl was familiar with the possibility of lifelong sterility. Peace Ambassador Benedicte BULANGALALIRE had shared that the consequences of forced abortion are harmful. The married woman should see the doctor for care. That is to say that women and girls should value their bodies in order to be protected from risk  along their chosen path and above all to avoid errors in their lives.

In several African countries girls are often neglected and not thought about in their communities. Some people are unaware that girls also have the right to some opportunities like so many others and they ignore the fact that life comes from the woman. If a young girl is neglected today, who will be the woman of tomorrow? What community can be created without women? Those are the basic questions that should be asked by those who are concerned about having a better community in the future.

Mauwa Brigitte
May 13, 2015
May 13, 2015

You are immaculate work for translation and courage.