La journée Internationale de la Paix

MUKABA ZAWADI
Posted October 11, 2016 from Democratic Republic of the Congo

La journée International de Paix Chaque année à travers le monde on célèbre la Journée internationale de la paix le 21 septembre. L'Assemblée générale a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement de l'idéal de paix, tant au sein des pays et des peuples qu'entre eux. Pour 2016 le thème de cette Journée est le suivant: Les objectifs de développement durable, composantes de la paix. Les 193 Etats Membres des Nations Unies ont adopté à l'unanimité les 17 objectifs de développement durable lors d’un sommet historique qui a réuni les dirigeants internationaux à New York en septembre 2015. Le nouveau Programme pour 2030 incite les pays à entreprendre des activités pour atteindre ces objectifs au cours des 15 prochaines années. Le but est de mettre fin à la pauvreté, de protéger la planète et de garantir la prospérité à tous les êtres humains. Les objectifs de développement durable font partie intégrante de l’édification de la paix à notre époque, car le développement et la paix sont interdépendante et synergiques. La question de la viabilité à long terme permet de se préoccuper des besoins fondamentaux du présent sans compromettre l’aptitude des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Les défis actuels que sont la pauvreté, la faim, la diminution des ressources naturelles, la raréfaction de l’eau, les inégalités sociales, la dégradation de l’environnement, les maladies, la corruption, le racisme et la xénophobie, entre autres, font peser une menace sur la paix et forment un terreau fertile pour les conflits. Le développement durable contribue de manière décisive à écarter et à éliminer ces causes de conflit et sert de fondement à une paix durable. Par ailleurs, la paix permet d'affermir les conditions nécessaires au développement durable et de libérer les ressources indispensables à l’épanouissement et à la prospérité de la société.La Journée internationale de la paix a été créée en 1981 par l'Assemblée générale des Nations Unies. Vingt ans plus tard, en 2001, l'Assemblée générale a décidé, par un vote unanime, que ce serait une journée de non-violence et de cessez-le-feu.L'ONU invite toutes les nations et les populations à respecter une cessation des hostilités pendant cette journée et de quelque manière à marquer celle-ci par des activités d'information et de sensibilisation du public sur les sujets liés à la paix. Le 16 septembre 2016, de 9 h à 9 h 30, le Secrétaire général a célébré la Journée internationale de la paix dans le Jardin de la paix au Siège des Nations Unies en faisant sonner la Cloche de la paix et en observant une minute de silence. Les lauréates du Prix Nobel de la paix et les Messagers de la paix des Nations Unies seront invités à prendre part à la cérémonie. Le même jour, la Section de l’action éducative des Nations Unies a organisé une vidéoconférence au Siège des Nations Unies à laquelle ont participé des étudiants du monde entier. Notre action s’organise autour de deux axes : faire vivre un collectif d’associations pour le 21 septembre qui chaque année participent à l’élaboration d’une affiche promotionnelle organiser de nombreuses initiatives partout en France en partenariat avec les citoyens, les élus, les associations, etc Les objectifs de développement durable : Pour une vie meilleure partout dans le monde.« Les objectifs de développement durable : Pour une vie meilleure partout dans le monde » est un clip de hip hop produit par Flocabulary en partenariat avec les Nations Unies. Cette vidéo vise à transmettre aux jeunes du monde entier l’importance des objectifs de développement durable et comment ils peuvent contribuer à la paix.Les temps sont troubles, pour l’humanité, pour la planète.La pauvreté perdure et les inégalités se creusent. Les conflits ne cessent de déchirer les sociétés, infligeant d’immenses souffrances à des millions de femmes et d’hommes. L’extrémisme violent progresse et les actes de terreur barbares frappent les communautés dans toutes les régions. Le monde connaît actuellement la plus grande crise de notre époque en termes de réfugiés et de déplacements de populations, avec 65,3 millions de personnes déplacées de force en 2015. Le patrimoine et la diversité culturels de l’humanité sont en proie à des attaques. Des sites du patrimoine mondial sont détruits dans le but d’éradiquer le message de tolérance et de dialogue qu’ils incarnent, tandis que la planète est confrontée à des pressions grandissantes liées aux conséquences du changement climatique.Tous ces facteurs sapent les fondements de la paix, mais ils font surtout ressortir l’importance cruciale d’une action au niveau mondial, inspirée des valeurs et des principes des Nations Unies.Tel est l’esprit du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Ces documents constituent un nouvel agenda pour la paix, les droits de l’homme et la dignité humaine, la justice et la prospérité, la durabilité et la protection de notre planète. Le Programme 2030 souligne qu’« il ne peut y avoir de développement durable sans paix ni de paix sans développement durable ». Les 17 Objectifs de développement durable établissent une vision nouvelle et porteuse de changement en matière d’édification de la paix, domaine dans lequel l’UNESCO joue un rôle clé à tous les niveaux dans le but de renforcer, comme le souligne l’ODD 16, des sociétés pacifiques, justes et inclusives, sur la base de la bonne gouvernance, d’institutions inclusives, de la responsabilité et de la justice pour tous. Pour aller de l’avant, nous devons définir de nouveaux moyens d’agir sur tous les plans, ainsi que de nouvelles formes de partenariats entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé ; nous devons donner aux femmes et aux hommes les moyens d’être maîtres de leur destin.Tel doit être notre point de départ : les droits fondamentaux et la dignité de chaque homme et femme. Aux termes de l’Acte constitutif de l’UNESCO, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix, par l’éducation, la liberté d’expression, le dialogue interculturel, le respect des droits de l’homme et la diversité culturelle, et la coopération scientifique. Formulé en 1945 à l’issue d’une guerre terrible et dévastatrice, ce message n’a jamais été aussi vital dans des sociétés en pleine mutation et toujours plus diverses.Loin de se restreindre à la seule journée du 21 septembre, les activités se dérouleront durant tout le mois de septembre pour se terminer en octobre après la Journée internationale de la non-violence (2 octobre). Le RDP s'implique dans des initiatives qui portent une vision globale de la paix et qui promeuvent la prise en charge de la communauté. Il s’intéresse davantage aux relations saines et harmonieuses – qui sont des éléments constitutifs d'une société pacifique - qu’aux enjeux mondiaux pour la paix. Depuis 2009, il travaille à améliorer la collaboration entre ceux et celles qui œuvrent dans ce domaine – des ONG, des chercheurs, le gouvernement, des centres éducatifs, etc. – pour permettre l’émergence d’une voix plus forte de la « paix en action. Pour préserver la paix, il faut la construire au quotidien, dans toutes les sociétés, avec la participation de toutes et tous. Il faut vivre ensemble et œuvrer à la construction d’un avenir commun qui soit meilleur pour tous.

Comments 0

Log in or register to post comments