comment entreprendre m'a sauvé du suicide

NAVONINE AGNES
Posted October 31, 2018 from Cameroon
les ateliers d'AGUI FOUNDATION pour équiper les femmes et les jeunes
les ateliers d'AGUI FOUNDATION pour équiper les femmes et les jeunes: formation des femmes dans la Dibamba sur l fabrication des sacs pochettes chaussures, boucles et collier (1/10)

Comment pourrais je ne pas y penser aujourd'hui?

j'ai été à 1doigt de me donner la mort.

tout commence quand je réalise (par la grâce de Dieu) après à peine 2 ans de mariage (sous un charme), que j'ai tout perdue car ayant contracté un mariage sous la communauté des biens, tout ce que je pouvais avoir nous appartenaient tous les 2 (mon époux et moi). pourquoi et comment j'ai pu épouser un homme qui ne fais rien ( ne travaille pas )? Comment j'ai pu perdre la tête et me laisser manipuler de la sort? Moi celle que mes frères et soeurs ont toujours surnommée (JACK BAUER: Celle qui a beaucoup d'argent et subvient sans peine aux besoins de toute sa famille ; mère, frères et soeur, sans réfléchir, celle qui ne manque de rien est toujours prête à payer les factures des autres sans poser de question) comment cela a t il pu m'arriver?

 dieu m'ayant fait la grâce d'ouvrir à nouveau mes yeux pour que je voie que j'avais tout perdue et abandonner mes enfants fait avant le mariage, je me retrouve sans un sou et très malade. Que vais je devenir? la mort est la seule solution.

 un matin après avoir subi un opération et ne pouvant me procurer des médicaments, j'ai éclaté en sanglot et je n'en pouvais plus, oui je ne n'en pouvait plus mieux je me donne la mort car il est impossible de guérir de cette maladie et les factures et tout le reste car je n'ai même plus de maison  ayant été abandonné dès le début de la maladie sans un sous dans la maison par celui là qui disait être mon époux et qui a vidé tout nos compte quand il a constaté que je tombais régulièrement malade et à la 9eme fausse couche de lui me voici meurtre. Oh Dieu il est mieux que je meurs car mes enfants ne me parlent plus, je les ai délaissé pour un mari, aujourd'hui c'est l'aînée qui souffre à me nettoyer sur mon lit d'hôpital ou j'ai fais presque 2 mois dans le comas , Oh Dieu je veux mourir.

un matin quand j'ai pu me lever , je me suis rendu au toilettes dans ma chambre d'hôpital et j'ai pris les draps que j'ai utilisé comme corde pour me pendre. Dieu am'a épargné car, ma gynécologue est entrée a temps pour se rendre compte de ce que je voulais faire et immédiatement a criée et ma soutenue en appellant à l'aide. Après cela elle a fait venir son époux pasteur et tous les deux ont commencé à me parler de mes enfants , de comment elles sont là chaque jours et comment elles s'occupent de moi, oui sa congrégation a cotisé pour payer une partie de mes soins car ma fille aînée lui avait raconté mon histoire et elle a été touchée, oui je dois vivre pour mes enfants et non pour moi, oui elle (ma gynécologue) est au courant que je suis aussi une coiffeuse esthéticienne pourquoi ne pas réfléchir comment je peux reprendre cette activité en attendant avoir un boulot d'assistante de direction bilingue ?

mon Dieu après  cette semaine où j'tais tout le temps gardé, elle est venue me proposer de réfléchir à sa proposition. Mon Dieu j'ai pas hésité jai dis je veux vivre pour mes enfants . Depuis ce jour, je suis sortie j'ai essayé de demander de l'aide autour de moi juste pour héberger mes enfants car j'ai pu avoir fcfa 50000 que j'ai utilisé pour payer 4mois de loyer d'un petit coin ou jai ouvert un petit salon de coiffure et ayant encore certains du materiel que j'utilisais avant pour la même activité, je dormais dans mon salon de coiffure et mes enfants dormaient tout juste à coté malgré les injures, les moqueries et tout ce que vous pouvez imaginer. j'ai commencé à suivre mon traitement, je perdais mes cheveux et tout le reste et c'est les connaissances et certains amis lointains qui m'aidait à payer mon traitement si couteux.

j'ai réussi par la grâce de Dieu à économiser et prendre un studio dans un autre quartier plus en ville ou enfin je pouvais y dormir avec mes enfants et par la suite j'ai ouvert un salon dans ce même quartier.

Dieu a bénis le travail de mes mains qui m'a sauvé du suicide, oui je le dis.

l'année qui suivais je me suis inscrite à une formation de fabrication de chaussure en tissus pagnes et depuis je suis devenue une entrepreneur, formatrice et consultante dans une radio. 

Accessoiriste, je travaille le tissus pagne, le raphia, la paille, etc..

recyclage des bouteilles plastiques en pot de fleures et autres, recyclages des pneus en meubles, etc...

l'agriculture urbaine mon nouveau passe temps je le fais depuis un moment.

j'ai créer ma marque AGUI FASHION 

depuis 2ans j'ai créer avec des personnes qui ont adhérer à ma  vision de redonner de l'espoir aux femmes, jeunes filles orphelins et personnes vivant avec gun handicap, une  foundation  appelée "AGUI FOUNDATION" qui travaille dans la formation, l'équipement et surtout la réinsertion  socioprofessionnelle de ces personnes spéciale et particulières. Nous les emmenons à comprendre que la vie leur donne une seconde chance tout comme je l'ai eu, à rêver et réaliser leurs rêves car tout est possible si on y croit et si on a des personnes qui nous encourage et nous guident en les cachant et perçant à jour leur talents.  à AGUI FOUNDATION, création des starts up et la femme et jeune fille vivant dans les zones rurales est aussi formées sur l'utilisation des réseaux sociaux pour les recherches et connexion avec le monde extérieurs, pour vendre facilement leur produits sans se déplacer et acquérir de nouvelles connaissance et facilité de culture.

oui ils doivent savoir qu'ils ne sont pas des tares de la société mais ils sont le maillon fort et peuvent faire mieux que les autres en décidant d'être au dessus de leur handicap et surtout oser rêver et devenir heureux c'est possible il suffit d'avoir le courage.

je leur fais souvent un petit témoignage de ma vie avant et après le mariage et durant la maladie. ENTREPRENDRE MA SAUVÉ DU SUICIDE et je suis heureuse et sais que le meilleur reste à venir

 

Caring for Ourselves
This story was submitted in response to Caring for Ourselves.

Comments 5

Log in or register to post comments
Olutosin
Oct 31, 2018
Oct 31, 2018

Happy ending. Thank God and congratulations on your new organisation.

NAVONINE AGNES
Oct 31, 2018
Oct 31, 2018

THANK YOU
God remain my all and when facing situations, he is always there and l am so and will keep being grateful to my gynecologist (she's late today)

Jill Langhus
Nov 01, 2018
Nov 01, 2018

Salut Agnès,

Merci de partager votre histoire très personnelle et vulnérable. Je suis ravi que le gynécologue vous ait sauvé la vie et vous ait redonné espoir et vous donne plus de pouvoir dans votre travail. J'aimerais beaucoup voir plus de vos trésors que vous et vos étudiants créez.

J'espère que vous allez bien et passez une bonne journée. Bonne chance avec votre soumission d'histoire!

Ngala Nadege
Dec 28, 2018
Dec 28, 2018

Waow.
Thank you for sharing and may God bless the works of your organization

Katia Núñez
May 16
May 16

Waouh! Merci beaucoup de partager cette histoire à succès, vous êtes une femme forte à admirer. Continuez cette histoire à succès. Avec amour.

Related Stories

Wala Lut
righarose
Kristine Yakhama