LE COEUR D'UNE FEMME, ARMOIRE REMPLIE DE SECRETS

Marie SHAKALILI
Posted November 19, 2019 from Democratic Republic of the Congo

Le cœur d'une  femme, une armoire remplie des secrets

Est-ce facile de parler de soi et pour soi même ?

Si c’est une histoire vécue par quelqu’une d’autre, nous avons la facilité parce que cela ne nous concerne pas. Par cette occasion je voudrais parler de moi, bien plus je vais pouvoir ouvrir mon armoire secrète.

La violence d’une femme qui n’a pas su donné un enfant à son mari, à son homme, à son amour.

Notre premier rencontre c’était à mon bureau. Monsieur est arrivé avec un collègue et j’ai été trompé par l’apparence. Calme de nature mais mordant en action. Notre fiançaille a duré une année et 6 mois. Dès le premier jour monsieur m’a parlait de sa vie à 99%, il a oublié de me dire qu’il était marié et il était à sa 3ème expérience.

Moi j’avais un travail avec un salaire décent, financièrement je contribuais  beaucoup et pour la ration alimentaire et pour le loyer, cela ne m’affectait jamais parce que je le faisais par amour.

Deux ans après c’était le début de mon calvaire. C’est ma belle sœur qui commence, ensuite s’en est suivit par mes beaux frères, même  ceux avec qui je vivais sous le même toit.

Que des injures, des jugements et des condamnations à ma personne et à mon égard : je deviens pour tout ce monde une femme incapable de procréer, femme stérile, une mauvaise femme, méchante

Que des fausses accusations à ma personne : sorcière. Tout simplement parce que je n’avais pas donnée un enfant à mon mari.

Pensez vous qu’il y a une plus grande épreuve que de ne pas avoir un enfant ?

Tout cela je supportais parce que je ne voulais pas mettre fin à mon  engagement, j’avais peur d’une vie de célibat, j’avais peur de me retrouver seule, j’avais peur des commérages des voisins, connaissances, amis et frères.

Ma prière c’est que Dieu notre  Père à tous  donne à chaque femme un enfant.

Deux personnes ont pris naissance en moi. La personne qui essaie d’être bien à l’extérieur et la personne pleureuse à l’intérieure.

Ce de quoi j’avais peur était arrivé. Je me retrouve seule et comme si cela ne suffisait pas C’est moi encore la fautive.

Mon engagement d’un travail pour les femmes et la jeune fille c’est le tableau sombre qui décrive la situation sociale, économique, culturelle et psychologique que vit ces dernières en longueur des tiers, secondes, minutes, journées, semaines, mois , années et des  siècles durant.

 

Je rêve ouvrir une maison conseil. Dans le Kilega «  NYUMBA LYA YANO »pour toutes ces femmes délaissées par leurs maris et incapables de se prendre en charge. Toutes ces femmes abandonnées à cause de leur état de stérilité. L’objectif c’est créer un espèce où la femme séparée, divorcée, délaissée, abandonnée qui a réussi refaire sa vie  peut partager son expérience et  redonner la confiance et l’espoir d’une vie nouvelle à d’autres femmes  et jeunes filles. Notre cheval de bataille c’est l’autonomisation psychologie, sociale, économique et culturelle de la femme et de  la jeune fille à travers  des AGR, des émissions radiophoniques, et des productions de bande dessiné.

Des armoires seront ouvertes, plus des secrets, zéro souffrance psychologique.

This story was submitted in response to #IStandWithHer.

Comments 15

Log in or register to post comments
Minakshib
Nov 19
Nov 19

Wow nice work hay apka

Laetitia Shindano
Nov 19
Nov 19

Chere Marie-Rose

Merci infiniment pour ce post combien encourageante pour tout ce qui ont perdu courage de commencer une nouvelle vie. Au vu du travail hardi que tu mènes en faveur des femmes dans ta communauté, je suis certaine que les femmes trouveront leur compte .

Courage et a te lire prochainement.

Laetitia

Marie SHAKALILI
Nov 22
Nov 22

Merci Laetitia pour votre commentaire, il me va droit au coeur
Marie Rose

Anita Shrestha
Nov 19
Nov 19

Dear Sis
Thank you for sharing

Lisbeth
Nov 20
Nov 20

Dear Marie,
How are you doing? Hope life is getting better? I resonate with your ordeal, even as is not from same environment but I understand how it felt to be rejected. Sorry you have to go through it.

The child bearing thing is an African thing ha. For them all that is important is child bearing. Can you imagine puha.
Hope you have a great day. Regards

Marie SHAKALILI
Nov 22
Nov 22

Thank you my dear, not said easy but we live with. the best for you
Marie Rose

Lisbeth
Nov 22
Nov 22

Same here :-)
Thanks

Jill Langhus
Nov 20
Nov 20

Bonjour chère Marie,

Je suis désolé que vous ayez dû traverser cela et que votre valeur a été réduite à savoir si vous pouviez concevoir ou non. Personnellement, je ne crois pas que tout le monde veuille avoir un enfant, ni ne devrait en avoir, mais c'est mon opinion. Je pense que tout le monde a beaucoup plus à offrir que de savoir si nous pouvons concevoir ou non. Je suis heureux que vous aidiez à élever d'autres femmes qui ont subi les mêmes conséquences que vous. Comment allez-vous maintenant? Avez-vous évolué, j'espère? Avez-vous trouvé un homme différent qui vous aime, vous honore et vous respecte?

J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine en sécurité, chérie.

XX

Marie SHAKALILI
Nov 22
Nov 22

Jill merci beaucoup, je vais mieux, c'est après beaucoup d'années que je compris que la vie c'est une aventure et que je devrais la vivre; ça marche je suis dans l'obligation que les choses aillent si non je ne vivrais plus.
Merci de vos encourageament.
Marie Rose

Jill Langhus
Nov 22
Nov 22

Bonjour mon cher,

Je vois. Je suis content que tu ailles mieux. Vous êtes les bienvenus:-)

J'espère que tu passes un bon weekend.

lizzymark
Nov 20
Nov 20

Nice work dear,with what you have set your heart to do am sure you will succeed

Bonjour marie

Oh, cette expérience a dû vous faire très mal. Câlins, chérie.

Sachez que vous n'êtes pas moins une femme si vous n'étiez pas capable de donner naissance à un enfant. C'est vraiment une expérience douloureuse lorsque les femmes subissent des pressions pour avoir un enfant. Mais c'est plus douloureux que personne ne puisse vous soutenir.

Merci d'avoir eu le courage de dire votre vérité.

Tu es une belle femme, chérie.

Bonjour marie

Oh, cette expérience a dû vous faire très mal. Câlins, chérie.

Sachez que vous n'êtes pas moins une femme si vous n'étiez pas capable de donner naissance à un enfant. C'est vraiment une expérience douloureuse lorsque les femmes subissent des pressions pour avoir un enfant. Mais c'est plus douloureux que personne ne puisse vous soutenir.

Merci d'avoir eu le courage de dire votre vérité.

Tu es une belle femme, chérie.

Marie SHAKALILI
Nov 22
Nov 22

Merci beaucoup de l'encouragement il faut que j'aille de l'avant pas facile, les moqueries ne manquent jamais mais on accepte, rien à faire.
Marie Rose

kabahenda
Nov 21
Nov 21

Votre experience est bien malheureuse, mais c'est l'experience de beaucoup de femmes africaines.

Moi-meme, j'ai deja vecu cette experience tellement penible, mais plus encore douleureuse parce qu' aucune autre femme, soeur, cousine, tante et amie ou voisine ne peut vous soutenir moralement.
On est coupable sans avoir jamais commis un crime !
Vous etes bien courageuese d'en parler.

Il faut qu'on commence a mettre en lumiere ce que vit une femme < sterile > en Afrique.
Bon courage!

Marie SHAKALILI
Nov 22
Nov 22

Merci mama, pas du tout facile et je me dit que dans ce monde la plus grande eupvreve qu'une femme peut rencontrer dans sa vie c'est la stérilité cette epreuve nous suit jusque dans notre tombe
Merci
Marie Rose