Nous somme ravis de participer à cette activité de 16 jours d'activiste dans cette communauté car nous avons une bonne place qui nous facilite d'être entendut par tout le monde. Au congo, nous avont encore tant de difficultés car la technologie n'est pas encore en marche comme dans  d'autres pays et le problème c'est la culture qui ne permet pas aux femmes de dénoncer les violeurs car nous savons bien que la bonne stratégie de mettre fin aux harcelements et violes c'est la dénonciation volontaire c'est pourqoui nous centre MAMA  SHUJAA nous commençons d'abord par enseigner les femmes l'alphabetisation en leurs montrant quels sont ses Droits ainsi comment les révendiquer la femme congolaise peut connaitre qu'elle a droit à l'éducation par exemple mais ses parents l'impose de rester à la maison pour  garder les enfants ou aller au champ mais pour dire non à ses parents c'est tout un problème et vous aller voir les femmes n'ont pas des places dans les places administratives à cause de ces retard scolaire alors avec la nouvelle technologie, c'est une partie de la piste des solutions dont il faut ajouter les SENSIBILISATIONS en répetions, prendre la charge de renforcement ou création des RADIO COMMUNAUTAIRE partout pour que ces actes prennent fin. La TECHNOLOGIE UNE MEILLEURE SOLUTION POUR LA STABILITE DE LA FEMME.  Merci