De source du représentant de la Société Civile du Territoire de Kalehe, 316 familles victimes de la catastrophe Naturelle qui avait eu lieu à Kalehe en Octobre 2014,  ces familles sinistrées depuis tout ce temps demeurent sans assistance. Certaines d'entre elles passent la nuit dans des maisonnettes construites en pailles, d'autres dans des bâches, tandis que d'autres sont constamment exposées aux intempéries.

Cette situation les expose actuellement à  des maladies diarhéiques d'origine fécales suite à la consommation des eaux polluées et aux mauvaises conditions d'hygiène suite à la promiscuité et au manque des latrines. Plusieurs d'entre elles souffrent du paludisme, alors qu'elles n'ont pas accès aux soins médicaux car les soins sont jugés trop cher dans cette zone.

Implantées dans la plantation appartenant à la société Pharmakina, ces dernières subissent des ménaces de déguerpissement alors qu'elles occupent ce site sur ordre de l'autorité de la chefferie.

En effet, un cri d'alarme est adressé à toutes les personnes de bonne volonté pour venir en aide à ces familles confrontées à un calvaire suite aux aléas climatiques devenus monnaie courante dans ce territoire.

MADELEINE

 

Comment on this Post

Comments

Dear Madeleine, 

I'm very sorry to hear of the situation in Kalahe territory. Thank you for sharing this update. Natural disasters have a lasting impact on numerous communities, and expose infrastructure failures like the lack of sanitation and lack of access to housing and medical care. Climate change seems to be exacerbating these types of disasters, so your alarm call is very timely and important.

What types of help and humanitarian aid do you think would be most helpful? 

Best wishes, Casey